Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

4913122970_8e58577259.jpg

Comme le montre la photo ci contre,

 

Linux est un système assez ancien, décendant direct d'UNIX 

 

  (peinture rupestre non datée)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voici un petit mémo des commandes en lignes les plus utiles (du moins pour mes besoins perso :)  )

 

 

3.1.1 Commandes de tri :

 

3.1.1.1 - Généralités

  • Un filtre est une commande qui lit les données sur l'entrée standard, effectue des traitements sur les lignes reçues et écrit le résultat sur la sortie standard.
  • Bien sûr les entrées/sorties peuvent être redirigées, et enchainées avec des tubes.
    A noter que le caractère d'indirection < en entrée n'est pas obligatoire pour les filtres.

    Ainsi, dans :

 cat /etc/*.conf > tous.conf

cat va bien lire les fichiers qui correspondent au modèle /etc/*.conf et les concaténer dans le fichier tous.conf

  1. age en mots de la chaine entrée, trie des lignes et suppression des doublons

 

  • Nous allons découvrir les principaux filtres utilisés dans le monde UNIX
    • cat, more et less
    • grep
    • cut
    • wc
    • tr
    • sed
    • awk

 

3.1.1.2 - Les commandes cat more et less

 

cat f1 f2 .. > f      concatène f1, f2 .. dans le nouveau fichier f

less f1 f2 .. > f    concatène les fichiers f1 f2 .. en un seul fichier f (comme cat)

less f3 >> f          ajoute le contenu du fichier f3 à la suite du contenu du fichier f

 

3.1.1.3 - La commande grep : sélection de lignes

Cet utilitaire (General Regular Expression Parser, analyseur général d'expression régulière) sélectionne toutes les lignes qui satisfont une expression régulière (ou rationnelle).

Syntaxe

grep [options] expreg [fichiers]

Cette commande recherche dans les fichiers ou sur son entrée standard des lignes de texte qui satisfont l'expression régulière expreg indiquée.

Sa sortie peut être redirigée dans un fichier.  

Options

-c          donne seulement le nombre de lignes trouvées obéissant au critère
-l           donne seulement le nom des fichiers où le critère a été trouvé
-v          donne les lignes où le critère n'a pas été trouvé
-i            ne pas tenir compte de la casse (ne pas différencier majuscules minuscules)
-n          pour n'afficher que les numéros des lignes trouvées
-w         pour imposer que le motif corresponde à un mot entier d'une ligne

Constructions

grep est souvent inclus dans un tube qui lui fournit en entrée le fichier à étudier.

Exemple : quelle est la question posée ?
 
cat /etc/passwd | cut -d: -f1 | grep -w "jean" > sortie

Expressions reconnues

Grep ne reconnait pas toutes les expressions rationnelles étendues.
Voici la liste des symboles utilisables par grep :

  .     *      ^      $      [ ]      [^ ]

  • .                     signifie un caractère quelconque
  • *                     répétition du caractère situé devant
  • ^                     début de ligne
  • $                     fin d'une ligne (donc "e$"  mots se terminant par e)
  • [...]          contient une liste ou un intervalle de caractères cherchés
  • [^..]          caractères interdits.

Attention
Pour éviter une confusion entre les interprétations de ces symboles spéciaux par grep ou par le shell, il est indispensable de "verrouiller" expreg en plaçant l'expression entre guillemets ""  (et non entre quotes !).

  Exemples

  1. recherche dans un fichier fichier des lignes dont la 1ère lettre est quelconque et la 2ème doit être o
    grep "^.o" fichier

 

  1. recherche dans un fichier passwd les lignes commençant par t
    grep "^t" /etc/passwd

 

  1. recherche des lignes ne commençant pas commençant par t
    grep -v "^t" /etc/passwd

 

  1. recherche des lignes contenant des mots, suivant le modèle T.t.
    grep "T.t." /etc/passwd *

 

  1. recherche dans le fichier des groupes group, ceux qui commencent par a ou b .. ou j
    less /etc/group | grep "^[a-j]"

 

  1. pour lister les s-répertoires du rép. /etc
    ll /etc | grep "^d"

 

  1. pour compter les lignes saisies au clavier qui se termine par a
    grep -c "a$"

 

  1. afficher les lignes des fichiers essai?.txt qui contiennent a, b ou c
    grep [abc] "essai?.txt"

  2. détourne le flot de sortie du moniteur pour l'envoyer sur l'entrée de wc pour ?
    grep [abc] "essai?.txt" | wc -l

 


cut : sélection de colonnes

La commande cut présente 2 formes suivant que l'on sélectionne des colonnes de caractères ou qu'on distingue des champs séparés par un caractère précis.

sélection_colonne

cut -c(sélection_colonnes) [fichiers]

Exemples

  • affiche le 5ième caractère du fichier fichier
    cut -c5 fichier

  • affiche du 5ième au 10ème caractères du fichier fichier
    cut -c5-10 fichier

  • affiche le 5ième et le 10ème caractères du fichier fichier
    cut -c5-10 fichier

  • affiche à partir du 5ième (jusqu'à la fin) du fichier fichier
    cut -c5- fichier
  •  

sélection de champs dans un fichier
cut -d(séparateur) -f(sélection_champs) [fichiers]

 

 Exercices

1.     cut -d":" -f1,6 /etc/group
affichage des champs 1 à 6 en utilisant le séparateur de champs :

 

2.     grep "^st" /etc/passwd | cut -d":" -f1,3-4,6
affichage des champs 1,3,4 et 6 en utilisant  : comme séparateur de champs de toutes les lignes commençant par st du fichier passwd situé à l’emplacement /etc/

 

La commande wc

Exemples

cat /etc/paswwd | grep /bin/bash/ | wc -l
    pour compter les titulaires d'un compte pouvant se connecter avec le login shell  
less /etc/paswwd | grep -vc /bin/bash/
    négation de la question précédente (revoir les rôles dans options -c et -v)

 


La commande tr

tr=Translate, est un filtre ne reconnaissant pas les expressions régulières.
Cette commande est le plus souvent associée à des redirections

Les caractères entrés sont traités et le résultat est envoyé sur la sortie standard
On peut utiliser les intervalles du type a-z et les codes ASCII des caractères en notation octale \0xx

Syntaxe

 

tr [options] ch1 ch2 <fich1 >fich2

Remplace toutes les occurrences de TOUS les caractères de ch1 par le caractère de ch2, de même rang, dans le flot d'entrée.


Exemple

1.  pour convertir et afficher la ligne saisie au clavier en minuscules
read ligne; echo $ligne | tr 'A-Z' 'a-z'

  1. remplace tout caractère NON INCLUS dans la chaine chaine par le caractère car 

tr -c chaine car
 

3.         remplace supprime tous les caractères différents de a,b, ..z par un espace  
echo $ligne | tr -c a-z ' '
  1. supprime tout caractère entré, appartenant à la chaine chaine

tr -d chaine

5.         supprime toutes les minuscules non accentuées  
echo $ligne | tr -d a-z
  1. supprime toute répétition des caractères contenus dans chaine 

tr -s chaine 

 

7.         supprime les espaces multiples entre les mots 
echo $ligne | tr -s ' '

 

Exemples :

 

1.     tr 'a,/' 'A;_' <fich1 >fich2
remplace resp. a , et / par A ; et _
 

  1. tr 'a-z' 'A-Z' <fich1 >fich2
    met en majuscules

  2. tr -d '\011\015\032' <fich1 >fich2
    suppression des caractères ASCII tab (9), retour-chariot (13) et Ctrl-Z (26)

  3. tr -s ' \011\012' <fich1 >fich2
    suppression des répétitions des espaces, des tab et des passages à la ligne (10)

  4. tr -cs 'a-zA-Z0-9' '\n' <fich1 | sort | uniq >fich2
    découpe puis trie en éliminant les doublons

 

L'utilitaire sed

Il s'agit d'un utilitaire (sed = "Stream EDitor") qui sélectionne les lignes d'un fichier texte (ou d'un flot provenant d'un pipe) vérifiant une expression régulière et qui leur applique un traitement ou un remplacement.

Syntaxe

sed [-n] [-e script] [-f fichier-commandes] fichier-source
  • l'option -n empêche la sortie à l'écran du résultat (souvent associé à l'option p)
  • le fichier source est traité ligne par ligne conformément à la liste des commandes (-e) ou au fichier de commandes (-f)

Commande de substitution

·   La commande s permet d'effectuer des substitutions suivant la syntaxe :

sed [adresse]s/expr-régulière/remplacement/options

  • Attention ! contrairement à ce que l'on pourrait attendre, cette commande laisse passer toutes les lignes et ne sélectionne pas celles qui ont satisfait l'expression régulière et donc subi la substitution.
     Pour sélectionner, voir la commande de destruction.

  Options

  •  
    • Sans précision, la commande ne s'applique qu'à  la 1ère occurrence de chaque ligne.
    • 0...9 : indique que la substitution ne s'applique qu'à la nième occurrence
    • g : effectue les modifications sur toutes les occurrences trouvées.

Exemple :

sed s/moi/toi/g fich.moi > fich.toi

le fichier fich.moi est parcouru, à chaque occurrence de "moi", ce mot est remplcé par "toi" et le nouveau fichier est sauvegardé sous le nom fich.toi

 

·         Dé imitateur
Le slash / étant très utilisé au niveau du shell comme séparateur de niveau de répertoire, il est possible d'utiliser à la place tout autre caractère comme #

sed s#/home#/rep_perso#g /etc/passwd > /tmp/passwd.new

Destruction ou sélection

Cette option permet de filtrer les lignes qui satisfont une expression régulière. Ces lignes ne sont pas détruites dans le fichier d'origine, mais ne sont pas transmise en sortie.
 

  • Comment modifier alors le fichier à traiter ?
     cp fichier copie
sed /.../d copie
  • Par exemple, pour détruire toutes les lignes vide d'un fichier :
    sed /^$/d

Ajout, insertion et modification

Pour utiliser ces commandes, il est nécessaire de les saisir sur plusieurs lignes

sed [adresse] commande\
expression
La commande peut être :

 

        a pour ajout ; 
i pour insertion ;
c pour modification.

L'utilitaire awk

Son nom vient de ses 3 auteurs Aho, Weinberger et Kernighan. C'est l'implémentation GNU du langage awk, petit langage interprété par le programme awk.

 

 

 

 

 


  3.1.2 La commande SUDO

   

>Sudo (Superuser do) est un programme permettant aux administrateurs systèmes de donner à certains utilisateurs ou groupes d'utilisateurs, la possibilité d'exécuter une ou plusieurs commandes en tant que root ou en tant qu'un autre utilisateur.

 

 

 

3.1.2.1 Installation de Sudo


Si Sudo n'est pas déjà installé de base sur votre distrib, il est certainement disponible sur les CD d'installation de votre distribution. Il vous suffira de l'installer selon la méthode spécifique à votre distribution.

  • Pour Mandriva: 

# urpmi sudo

  • Pour Debian: 

# apt-get install sudo

  • Pour RedHat: 

Récupérez le paquetage sudo-x.x.x-x.i386.rpm sur les CD d'installation de RedHat et installez le ainsi:

# rpm -Uvh sudo-1.6.6-1.i386.rpm

  • Pour les autres: 

Récupérez les sources de Sudo >ici et installez le comme suit:


$ tar xvzf sudo-1.6.6.tar.gz
$ ./configure --prefix=/usr/bin
$ make
$ su
Password
# make install

 

 

 

3.1.2.2 Confiuration de Sudo

 

La configuration de Sudo s'effectue via la commande visudo en root qui va éditer le fichier /etc/sudoers:

Ce fichier de configuration nécessite l'utilisation d'une syntaxe spécifique dont le principe général est le suivant:

  • Définition des groupes d'utilisateurs à qui on veut donner des droits particuliers via la syntaxe User_Alias,
  • Définition des groupes de machines à partir desquelles il est possible d'exécuter les commandes définies via la syntaxe Host_Alias,
  • Définition des commandes que les utilisateurs vont pouvoir exécuter via la syntaxe Cmnd_Alias.

Prenons un exemple pour faciliter la compréhension de la configuration de Sudo:

 

Je veux autoriser les utilisateurs kernel, tuffgong et le groupe d'utilisateurs test à gérer la création et la suppression des comptes utilisateurs via les commande adduser et userdel depuis la machine locale et la machine d'ip 192.168.0.4

# sudoers file.
#
# This file MUST be edited with the 'visudo' command as root.
#
# See the man page for details on how to write a sudoers file.

# Définition du groupe de machines à partir desquelles les actions sont possibles (localhost et 192.168.0.4):

Host_Alias MACHINES = localhost, 192.168.0.4

# Définition du groupe Administrateurs contenant les utilisateurs kernel, tuffgong et le groupe d'utilisateurs test:

User_Alias ADMINISTRATEURS = kernel, tuffgong, %web

# Définition du groupe de commandes autorisées à être exécutées (adduser, userdel):

Cmnd_Alias GESTION_USERS = /usr/sbin/adduser, /usr/sbin/userdel

# Définition des autorisations:
ADMINISTRATEURS MACHINES = NOPASSWD: GESTION_USERS

 

Notez que dans l'exemple ci-dessus, le paramètre NOPASSWD évite à l'utilisateur de devoir taper son mot de passe pour utiliser Sudo.

 

Les options possibles de Sudo étant nombreuses, je vous renvoie aux pages de manuels de ce programme pour une utilisation plus avançée (man sudo).

 

Enfin, remarquez également qu'une mauvaise configuration de Sudo peut être une menace pour la sécurité de votre système. Par exemple, il est tout à fait possible via Sudo d'autoriser un utilisateur à changer les mots de passe des utilisateurs mais veillez à inclure une exception concernant celui de Root afin de le rendre inaccessible. 

 

 

 

 

3.1.3 Commandes à connaitre sous GNU/linux

 

Ces commandes sont à entrer dans un terminal, la petite tv noire en bas à gauche. Ici nous verrons les commandes brutes, l'aspect langage de programmation de bash est vu ICI

 

 

3.1.3.1 Les raccourcis clavier


On va commencer ce didactel par la liste de quelques raccourcis clavier utilisables sous bash :

 

Ctrl+c   : Pour reprendre la main
Ctrl+z   : Pour stopper le processus en cours
Ctrl+a   : Ramène le curseur en début de ligne
Ctrl+e   : Ramène le curseur en fin de ligne
Ctrl+l     : Efface l'écran
Ctrl+s    : Pour interrompre le flot d'affichage (Ctrl+q pour revenir)
Ctrl+u    : Efface tout à gauche du curseur
Ctrl+w   : Efface le mot à gauche du curseur
Ctrl+r     : Pour une recherche dans l'historique.

 

 

3.1.3.2  Les commandes à connaitre


Voici une liste non-exhaustive [euphémisme !] des commandes sous GNU/linux.

 

 

 

les métas-caractères et redirections d'entrées/sorties

 

métas-caractères :

* : remplace une chaîne de caractères quelconque
? : remplace un caractère quelconque
 

 

redirections d'E/S :

>       : redirige dans un fichier (mode écrasement)

>>    : redirige dans un fichier (mode ajout)

       : redirige le flux de sortie d'une commande en entrée d'une autre commande. Permet d'enchaîner des traitements en une seule ligne de commande.

 

exemples :

commande > fichier.txt : écrit le résultat de "commande" dans le fichier "fichier.txt"
comande 2> erreurs.txt : écrit les erreurs générés par "commande" dans le fichier "erreurs.txt"
commande1 | commande2 : la sortie de "commande1" sert d'entrée à "commande2"

 

 

adduser : ajouter un utilisateur

 

adduser est un assistant (console) qui utilise useradd et permet de créer un utilisateur très facilement à l'aide de questions/réponses.

 

 

alias : synonyme

 

alias ll ls -alh: définit la nouvelle commande "ll" comme synonyme de "ls -alh"

 

 

cal : Pour calendar

 

cal : affiche le calendrier du mois

 

 

cat : affiche le contenu d'un fichier

 

cat fichier: affiche le contenu du fichier "fichier" à l'écran
cat fichier > fichier2 : copie le contenu du fichier "fichier" dans le fichier "fichier2"

 

 

cd : Pour change directory

 

cd /chemin/vers/répertoire : Se rendre dans le répertoire "/chemin/vers/repertoire"
cd .. : Se rendre au répertoire au-dessus du répertoire courant

 

 

chgrp : Pour change group

 

chgrp -R mysql /var/lib/mysql : Le répertoire /var/lib/mysql/ et son contenu appartiendront desormais au groupe mysql

 

 

chmod : change mode

 

chmod 777 fichier: Donner tous les droits sur le fichier "fichier"

 

 

chown : change owner

 

chown liban:ftp fichier: le fichier "fichier" appartient désormais à l'utilisateur liban et au groupe ftp.

 

 

cp : Pour copy

 

cp fichier_source /chemin/vers/repertoire_cible/ : Copier [fichier_source] dans [répertoire_cible]
cp -Rf repertoire_source/ /chemin/vers/repertoire_cible : Copie le répertoire "répertoire_source" dans "repertoire_cible" sans demander de confirmation.

 

 

ctrl+alt+Fi : naviguer entre console

 

ctrl+alt+F1 : passer en mode console, vous vous connecterez à la console 1
ctrl+alt+F2 : Idem, mais pour la console 2
ctrl+alt+F7 : Pour revenir sous X (mode graphique)

 

 

date : date

 

date : affiche la date du jour

 

 

df : Pour disk free

 

df -h : Donner la taille et les % d'occupation de toutes les partitions des disques durs

 

 

du : disk usage

 

du -hs repertoire: Donner la taille du répertoire "repertoire"

 

 

grep : rechercher une chaîne de caractère

 

grep "linux" fichier.txt : affiche toutes les lignes contenant la chaîne de caractère "linux", dans le fichier "fichier.txt"

 

 

echo : affiche une chaîne de caractères à l'écran

 

echo "coucou": Affiche le mot coucou à l'écran
echo "$PATH" : Affiche, le contenu de la variable PATH à l'écran
echo '$PATH' : Affiche le mot $PATH à l'écran
echo `ls` : Affiche le résultat de la commande "ls" à l'écran

 

 

exit : Sortir

 

exit : permet de sortir d'une session root, débuté par su, par exemple.

 

 

find: Rechercher

 

find /home/kernel -name *.mp3 : donne la liste des fichiers .mp3 contenu dans le répertoire "/home/kernel/".

 

 

free : libre

 

free : affiche les quantités de mémoire et swap : totales, libres et utilisées

 

 

ifconfig : Pour (network) Interface configuration

 

ifconfig : permet d'avoir la liste des adresses IP des interfaces réseaux (lo,ppp0,eth0 ...)

 

 

kill : tuer

 

killall -9 apache: Tuer le processus apache
kill -9 125875 : Tuer le processus dont le PID est 125875

 

 

last : derniers

 

last : affiche les derniers reboot, boot et connexion d'utilisateurs

 

 

lastlog : Pour last login

 

lastlog : affiche précisément la date de la dernière connexion de tous les utilisateurs du système

 

 

less : moins

 

less fichier: permet de visualiser une partie du fichier "fichier", utilisez les touches directionnelles [haut] et [bas] pour faire défiler le texte, q comme quit permet de quitter.

 

 

ln : Pour link

 

ln fichier_source /chemin/vers/fichier_cible : Etablir un lien dur entre "fichier_source" et "fichier_cible"
ln -s fichier_source /chemin/vers/fichier_cible : Etablir un lien symbolique entre "fichier_cible" et "fichier_cible"

 

 

locate : localiser

 

locate pattern: Affiche la liste des fichiers dont le nom contient le mot "pattern".

 

 

logout : se déloguer

 

logout : quitter la session courante

 

 

ls : Pour list

 

ls /répertoire/: lister les fichiers et dossiers du répertoire "/répertoire/"
ls -lh /répertoire/ : lister le contenu d'un répertoire en donnant pour chaque fichier/répertoire, plus de détails qu'un simple ls
ls -a /répertoire/ : lister tout le contenu , fichiers cachés [dont le nom commence par un .] compris.
ls -d /répertoire/ : ne lister que les dossiers du répertoire "/répertoire/"
ls -t /répertoire/ : lister le contenu du répertoire "/répertoire/" en les triant par date de modification.

 

 

lsof : pour list open files

 

lsof /dev/dsppermet de connaître le processus qui occupe le périphérique, /dev/dsp

 

 

lspci : pour list pci

 

lspci : connaître, les périphériques disponibles sur PCI et AGP

 

 

lsusb : pour list usb

 

lsusb : connaître, les périphériques branchés sur usb.

 

 

man : Pour manual

 

man cp: affiche la page de manuel de cp

 

 

mkdir : Pour make directory

 

mkdir /mon_repertoire: Créer le répertoire "/mon_répertoire"

 

 

mount/umount : monter/démonter

 

mount /dev/cdrom /mnt/cdrom : Monter le lecteur de cdrom [après avoir introduit un CD-ROM] dans le répertoire /mnt/cdrom
umount /mnt/cdrom : Démonter le lecteur CD-ROM.

 

 

more : plus

 

more fichier: permet de visualiser une partie du fichier "fichier", utilisez [enter] pour le faire défiler, q comme quit pour quitter
cat fichier | more : Idem !

 

 

mv : Pour move

 

mv fichier_source /chemin/vers/repertoire_cible/ : Déplacer "fichier_source" dans "repertoire_cible"

 

nice/renice : sympathique

 

nice -5 /usr/bin/mon_prog: exécute le programme "/usr/bin/mon_prog" avec la priorité -5. La priorité est un entier relatif compris entre -20 (programme le plus prioritaire) et 19 (programme le moins prioritaire).
nice +10 1003 : affecte la priorité 10 au programme dont le PID vaut 1003.

 

 

nohup : Pour no hang-up

 

nohup firefox &: Exécute le programme firefox même après deconnexion de l'utilisateur qui l'a lancé
nohup rm -rf / : A consommer avec modération !

 

 

passwd : mot de passe

 

passwd kernel : changer le mot de passe de kernel, utilisable uniquement par kernel ou root.
passwd : changer le mot de passe de l'utilisateur qui a tapé la commande.

 

 

pidof : Pour process identifier of

 

pidof xclock: affiche le PID du programme en cours d'exécution "xclock"

 

 

ping : ping

 

ping 217.12.3.11: Envoyer une requête par ICMP à yahoo.fr en utilisant son adresse IP. Il y'a ensuite calcul du temps de réponse, s'il dépasse une certaine valeur c'est que l'IP n'est pas attribuée.
ping fr.yahoo.com : Idem, mais pour que ça marche, il faut que /etc/resolv.conf contienne bien les DNS de votre FAI.

 

 

ps : Pour process status

 

ps -fe: lister l'ensemble des processus actif en les classant par pid
ps -aux : lister l'ensemble des processus en indiquant la charge de chacun, sur le CPU, l'heure de lancement ...

 

 

pstree : Pour process status tree

 

pstree : lister l'ensemble des processus en indiquant les relations de filiation

 

 

pwd : Pour print name of working directory

 

pwd : répond à la question : quel est le répertoire courant ?

 

 

rm : Pour remove

 

rm fichier: Effacer "fichier"
rm -f fichier : effacer sans demander de confirmation "fichier"
rm -rf /répertoire : effacer sans demander de confirmation le répertoire "/répertoire"

 

 

rmdir : Pour remove directory

 

rmdir /répertoire : supprimer le répertoire "/répertoire" si et seulement si "/répertoire" est vide.

 

 

slocate : Pour secure locate

 

slocate pattern: Affiche la liste des fichiers dont le nom contient le mot "pattern". slocate est la version sécurisée de locate.

 

 

su : Pour switch user

 

su kernel : Prendre l'identité de kernel
su : Prendre l'identité de root

 

 

swapon/swapoff : activation/desactivation de swap

 

swapon /dev/hda5 : Activer la partition /dev/hda5 comme, partition de swap. Pour que se soit permanent il faut la rajouter à /etc/fstab

 

 

tac : affiche le contenu d'un fichier de bas en haut

 

tac fichier: affiche le contenu du fichier "fichier" à l'écran en commençant par le bas.

 

 

tail : afficher les dernières lignes d'un fichier

 

tail fichier: affiche les 10 dernières lignes du fichier "fichier"
tail -2 : Idem mais seulement 2 lignes
tail -f /var/log/messages : affiche les messages du noyaux en live

 

 

tar : Pour tape archive

 

tar -zxvf fichier.tar.gz
tar -jxvf fichier.tar.bz2
tar -Cvf nom_archive.tar fichiers_sources : Créer une archive "nom_archive.tar" en incluant tous les "fichiers_sources"

 

 

top : Table of processes

 

top : Afficher la liste des processus les plus gourmands, q comme quit pour quitter

 

 

touch : créer un fichier

 

touch nom_fichier: Créer le fichier "mon_fichier"

 

 

uname : Pour Unix name

 

uname -m: affiche le type de la machine
uname -n : affiche le nom de la machine
uname -r : affiche le numéro de version du système
uname -s : affiche le nom du système
uname -a : affiche toutes les informations ci-dessus

 

 

updatedb : Pour update database

 

updatedb : Met à jour la base de données utilisée par slocate.

 

 

uptime : Depuis quand le PC as-t-il démarré sous Linux ?

 

uptime : Affiche, le temps écoulé depuis le dernier démarrage

 

 

useradd/userdel : ajouter/supprimer un utilisateur

 

useradd -g jedis -p "yoda" -d /home/kernel -s /bin/zsh kernel : Créer l'utilisateur, kernel appartenant au groupe jedis (qui doit exister), dont le mot de passe est yoda et le répertoire personnel /home/kernel
userdel kernel : supprime l'utilisateur kernel

 

 

usermod : modifier un utilisateur

 

usermod -d /home/myself -m kernel : change le répertoire personnel de "kernel" en "/home/myself". Cette commande recopie également le contenu de l'ancien dossier personnel et ajuste les droits.
usermod -l myself kernel : change le nom de l'utilisateur "kernel" en "myself". Pour que ça fonctionne, "kernel" ne doit pas être connecté à la machine

 

 

vmstat : Pour Virtual Memory statistics

 

vmstat : affiche des informations sur la machine virtuelle

 


w : afficher la charge

 

w : affiche la charge de votre PC

 

 

whereis : où est ?

 

whereis nom_executable_logiciel : rechercher dans le PATH l'éxécutable ayant pour nom "nom_executable_logiciel"

 

 

 

Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : Le blog de outilsrecherche
  • Le blog de outilsrecherche
  • : Blog d'un thésard qui partage ses connaissances et ses recherches. Logiciels, environnements, notes perso, Parole, reconnaissance automatique, modélisation, acoustique, biologie, cognition, neuro-sciences, langage, audition, production de la parole traitement du signal et informatique
  • Contact

Recherche

Archives

Liens